La récente épidémie de maladie à virus Ebola (MVE) survenue en République démocratique du Congo a inquiété les autorités sanitaires centrafricaine. La frontière poreuse qu'est l'Oubangui permettant des passages réguliers entre les deux pays a amené le gouvernement centrafricain, appuyé par les organisations internationales, à mettre en place des mesures préventives aux postes frontières, comme dans le centre de la capitale, Bangui. 






















Reuters / Paul Lorgerie - mai 2018

Pour traverser la rivière, les personnes naviguent la plupart du temps sur des pirogues ou sur des baleinières telles que celle-ci, où les conditions de voyage sont plus que rudimentaires et les risques de contamination élevé en raison d'une forte promiscuité sur une période de plusieurs jours. 

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en place début mai un centre de traitement des épidémies (CTE), rapidement adaptable en centre de traitement Ebola. Avec une capacité d'accueil de cinq patients, ce centre a été installé à titre préventif pour former les équipes sanitaires.

Using Format